Union des forces de VDL Groep et Airbus en matière de terminaux de communication laser pour avions

Union des forces de VDL Groep et Airbus en matière de terminaux de communication laser pour avions

10 janvier 2023

Airbus et VDL Groep vont mener une coopération dans le domaine du développement et de la production des terminaux de communication laser pour avions, appelés UltraAir. La première phase comprendra le développement et la fabrication d'un prototype. Un premier vol d'essai est prévu pour 2024. Cela s’inscrit dans le prolongement du développement initié par le spécialiste de l'aérospatiale Airbus et l'institut de recherche TNO.

L'équipement UltraAir permet d'échanger de grandes quantités de données au moyen de liaisons laser, dans un réseau de stations au sol et de satellites en orbite à 36 000 kilomètres au-dessus de la terre. Grâce à une technologie de pointe, dont un système opto-mécatronique extrêmement stable et précis, les terminaux de communication laser permettent d'atteindre des vitesses de transmission de plusieurs gigabits par seconde, tout en empêchant les interférences et en réduisant les risques d'interception.

Connexion

UltraAir permet ainsi aux avions militaires et aux drones de se connecter, en utilisant des constellations de satellites basées sur le laser, comme le réseau SpaceDataHighway d'Airbus.
Dans le cadre de la stratégie d'Airbus axée sur la poursuite du développement des communications laser, cela représente une étape importante qui met en évidence les avantages distinctifs d'une coopération multidisciplinaire pour les clients du secteur public et de la défense.

La prochaine révolution

En offrant une solution au trafic de données à l'ère quantique, la technologie de communication laser est la prochaine révolution des communications par satellite (satcom). En raison de la demande croissante de services par satellite, les limites de capacité des radiofréquences traditionnelles pour la communication par satellite sont atteintes. Mais la communication laser par satellite permet de traiter mille fois plus de données, soit 10 plus rapidement que via le réseau actuel. Un autre avantage : les communications laser sont peu sujettes aux interférences et à une éventuelle détection. Contrairement aux fréquences radio déjà encombrées, les communications laser sont difficiles à intercepter car le faisceau est plus étroit. Les terminaux laser sont ainsi plus compacts et plus légers, moins énergivores et plus sûrs que les communications radio.

La coopération entre Airbus et VDL comprend le développement d'un modèle de démonstration et d'un prototype d'UltraAir, ainsi que les étapes suivantes nécessaires à la production de masse d’UltraAir. VDL ETG Almelo se chargera de la production et fournira également des systèmes critiques, entre autres. Airbus commercialisera ensuite UltraAir.

Valeur ajoutée

« En tant que fournisseur et partenaire de haute technologie pour les entreprises de l'industrie des semi-conducteurs en particulier, relever les défis de ce projet pour Airbus représente pour nous une grande valeur ajoutée », déclare Sander Verschoor, directeur de VDL ETG Almelo. « Afin de produire en masse ces terminaux complexes, qui sont entre autres équipés de miroirs et de moteurs, ainsi que de systèmes mécatroniques et optiques, nous serons étroitement impliqués dans le développement technologique dès le début. Nous appliquerons ainsi nos compétences en matière d'architecture et de conception de systèmes, par exemple. Bien entendu, nous collaborons intensivement avec d'autres partenaires, tels que Demcon et TNO. »

Investissements

En 2024, Airbus et VDL Groep engageront les étapes suivantes pour industrialiser le prototype afin que le terminal de communication laser puisse être intégré à un avion. Un vol d'essai du prototype industrialisé sur un avion est prévu pour 2025. Le développement d'UltraAir est possible grâce aux investissements d'Airbus et de VDL Groep et est soutenu par le programme ESA ScyLight (Secure and Laser Communication Technology) et par la proposition NxtGen Hightech du Fonds de croissance attribué par TNO et un groupe d'entreprises néerlandaises.

Retour à l'aperçu